Le nursing du paraplégique

Arbre décisionnel

Retour à la liste des arbres décisionnels

O. Rémy-Néris
Fondation Franco-Américaine, Berck sur Mer

Arbre de décision
Facteurs prédisposants
Prévention
A faire et à ne pas faire

Arbre de décision

Abre de décision en cas de survenue d'une escarre

Facteurs prédisposants

  • Immobilité anesthésie absolue ou relative.
  • Humidité par les selles, les urines ou la sueur impose un bilan vésico-sphinctérien.
  • Troubles orthopédiques des membres inférieurs, du tronc imposent un bilan allongé et assis au fauteuil.
  • Spasticité tonique ou phasique.
  • Facteurs psychologiques aboutissant à une négligence.

Prévention, une éducation

  • Vigilance visuelle
  • Soulagement régulier des points d'appuis (push up)
  • Apprentissage des signes d'alerte en sachant qu'ils sont trop tardifs (augmentation de la spasticité, des troubles vésico- sphinctériens)
  • Au lit : matelat, coussins additionnels, tension des draps
  • Au fauteuil : choix de l'assise, des inclinaisons, de la position des palettes, des mains d'appui de soutien du tronc
  • L'installation doit :
    • compenser les déformations
    • Éviter l'aggravation ou la survenue de déformation
    • Préserver des chocs (surtout si la spasticité est importante)

Choses à faire et à ne pas faire

Ne pas faire Faire
Pour l'examen d'un paraplégique :
Ne regarder que la zone de la lésion
Un examen médical classique
Un examen orthopédique isolé
Pour l'examen du paraplégique :
Penser qu'un paraplégique est un malade qui présente des troubles particuliers qu'il faut rechercher systématiquement
Pour l'installation au lit :
Tenir compte uniquement des conditions orthopédiques
Penser uniquement au matelas
Pour l'installation au lit :
Protéger des risques de chocs en cas de spasmes en flexion ou en extension
Compenser les troubles orthopédiques
Tenir compte des conditions mictionnelles et des risques de fuites accrus par une escarre ou tout autre pathologie
Faire des postures de soulagement des zones fragiles
Pour l'installation au fauteuil :
Prescrire un fauteuil roulant sans tenir compte de l'examen clinique préalable (troubles orthopédiques, spasticité)
Pour l'installation au fauteuil :
Compenser la hauteur des palettes
Adapter l'assise au type de déformation
Protéger les zones à risque des chocs
Pour le traitement :
Ne traiter que l'escarre
Pour le traitement :
Faire une analyse du mécanisme
Reprendre en conséquence l'éducation
Dissocier rétractions, spasticité, ostéome en cas de déformation
Traiter en conséquence les facteurs associés
Scroll to Top