Société Française et Francophone des Plaies et Cicatrisations

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Bienvenue sur le nouveau site de la SFFPC

La Société Française et Francophone de Plaies et Cicatrisation est née en 1996. Depuis ses débuts l’esprit multidisciplinaire ne s’est pas perdu, il a au contraire évolué dans un respect constant du partenariat indispensable dans la prise en charge des plaies.


La plaie est quotidienne et chacun a ses habitudes ( parfois secrètes), ses recettes, ses certitudes. Il est souvent difficile de faire changer les mentalités sur le sujet, de faire comprendre les principes de la cicatrisation en milieu humide, d’analyser et de mettre des mots pour caractériser l’infection, de passer la main au gypsothérapeute dont le plâtre maintiendra le pied diabétique hors sol, discuter de la prévention des points d’appui des escarres du déficient neurologique avec les médecins de MPR et de biofilm avec l’infectiologue. Ecouter les messages des laboratoires sur les nouvelles technologies tout en faisant le tri de ce qui relève de notre pratique, de nos possibilités décisionnelles, de l’interet particulier et général, et contrôler les coûts. Faut il ouvrir à la télémédecine alors qu’il n’y a pas encore de centres de cicatrisation dans la région, ou développer les centres de cicatrisation sans faire de télémédecine ? Vraie question de pratiques, de région, de culture. Le territoire est multiple, les DOM et TOM fonctionnent encore différemment et le travail de chef d’orchestre en cicatrisation dépend beaucoup de l’orchestre lui même.

Seule certitude, les besoins. 2,5 Millions de plaies en France, dont 65% vont cicatriser si on peut proposer des solutions validées par l’HAS. 35% sont complexes, demandant du savoir et des talents, des complémentarités entre le chirurgien vasculaire, le plasticien, le rééducateur, les médecins, les infirmier(e)s et encore les infirmier(e)s.


La SFFPC est le centre névralgique de ce brassage, le lieu de rencontre où les spécialités s’inclinent ensemble sur l’ouvrage pour le façonner et refaire partir ce bourgeon qui stagne , aider le kératinocyte à avancer, lutter contre la douleur, et fermer la plaie.

Les formations sont développées partout en France et les DU sont la clé de la certification professionnelle aussi bien pour les IDE que pour les médecins . L’article 51 est une solution pour démultiplier l’expertise, en attendant les pratiques avancées qui ne sauraient tarder.


Sujet neuf et pourtant éternel, cicatriser devient tendance. venez nous rejoindre

Luc Téot
Président de la SFFPC

Les partenaires de la SFFPC

WINCARE
KCI