La prescription infirmière

Base de connaissances

Retour au sommaire de la base de connaissances

Elle est depuis peu accordée aux infirmiers. Vous trouverez le texte officiel de l'arrêté du 13 avril 2007 fixant la liste des dispositifs médicaux que les infirmiers sont autorisés à prescrire en téléchargeant le document suivant :

Télécharger le questionnaire
Document PDF de 10 ko

Selon vous, la prescription infirmière est-elle un succès ? Ne change-t-elle rien à votre pratique ? Vous fait-elle peur ? Avez-vous besoin de plus de formations ? Devrait-elle ne pas être accordée à tous ? Vous sentez-vous prêts ? Avez-vous déjà réalisé une ordonnance ? Nous serions ravis de recueillir vos impressions à ce sujet.

Laissez-nous vos questions et impressions ci-dessous.

Discussion sur la prescription infirmière

Discussion

1 2 3 4 5 6 7 8 9
 
   

127 messages

La prescription infirmière

01/06/2007 18:00:00 par Sylvie Palmier  

Postez ci-dessous vos questions et remarques sur la prescription infirmière.

03/06/2007 19:33:55 par Sandrine

bonsoir, la prescription infirmière peut être ne bonne chose si elle est bien utilisée à savoir que l'ide doit au préalable etre formé au différents pansements et techniques de pansement sinon nous nous retrouverons avec des modifications de precription pas toujours judicieuse...

04/06/2007 19:14:39 par Chaabani Fatma  

vue les modules ètudiès par l'infirmier et vue sa présence avec le malade en première lingne l'infirmier doit avoir le droit à qlq prescriptions du moins les antalgiques les antipyrétique les antihistaminiques

05/06/2007 10:11:27 par Marie-Françoise GOMEZ  

un peu d'historique: la demande de la prescription infirmière a été une revendication des syndicats infirmiers libéraux qui voulaient mettre fin à une hypocrisie de terrain ,à savoir que très souvent l'IDE dictait la prescription au médecin traitant ou celui-ci demandait à l'IDE qu'avez-vous besoin?En effet, le surbooking des médecins leur rend difficile de se rendre 1 fois / semaine voire plus ,si la clinique de la plaie le requérait et c'est L'ide qui après avoir évalué la plaie, réajustait son protocole et transmettait ses besoins au médecin.D'autre part depuis 2004, le code se santé publique reconnait à l'IDE dans le cadre de son rôle propre , la réalisation, surveillance et renouvellement des pansements non médicamenteux, la prévention et soins d'escarres, soins et surveillance d'ulcères cutanés chroniques, ce qui signifie qu'une IDE salariée a compétence et responsabilité de mettre en place les soins de ces plaies sans avoir besoin d'une prescription médicale. Les libéraux étant rémunérés à l'acte, nous sommes encore médico-prescrits pour le remboursement des actes de ces soins mais nous voulions être autonomes dans les "besoins de ces soins" et dans tous les besoins relevant de notre rôle propre. Il fallait donc que la loi de finance de la sécurité sociale suive l'évolution du code de santé publique l'article 51 , N° 2006-1640 du 21 décembre 2006 , paru au JO le 22 décembre a été une grande avancée .Manquait la publication des arrétés fixant la liste, ce qui a provoqué d'importantes dicussions avec les syndicats (nous n'avons encore pas d'ordre) ,l'ordre des médecins et l'HAS.Enfin , l'arrété du 13 avril 2007 a fixé la liste. En résumé , une 1°liste ne demande pas d'information au médecin et une autre liste implique une information du médecin traitant (je dis bien information et non demande de validation)cela renforce l'IDE dans un rôle de collaboratrice avec le médecin et non plus d'éxécutante. Bien sur, ce qui choque , est q'une IDE prescrit mais ne consulte pas alors que l'on ne peut concevoir une prescription sans évaluation d'une situation clinique (consultation infirmière).On peut consulter sans prescrire mais l'inverse est impossible.Mais fallait-il renoncer à grimper la première marche de l'échelle qui se présentait devant nous , sans risquer de nous voir enlever toute l'échelle(excusez l'allégorie)......... Prescrire engage notre responsabilité , cela demande d'être à l'aise avec la cicatrisation et la connaissance des pansements (la dernière formation que j'ai animée dans ma région en avril , 130 ide étaient présentes)mais il en de m^me pour l'infirmière qui branche une nutrition parentérale en CIP sur pompe, les PCA de morphine, la dialyse péritonéale etc. Les IDE qui ne se sentent pas "capables" de prescrire peuvent s'en dispenser.J'ai déjà réalisé plusieurs prescriptions : des sets d'heparinisation pour des rinçures de chimio, des compresses de bonnes dimensions pour une plaie post op de paroi avec points totaux, des hydrocolloides pour une escarre sacrée stade 1 chez une personne agée de 96 ans, incontinente. Je suis consciente qu'aujourd'hui , j'évite uniquement les tracasseries administratives au médecin puisque je n'ai pas de reconnaissance d'évaluation (consultation).Mais , je suis confiante en l'avenir , la pénurie démographique médicale, la féminisation de la profession médicale, l'augmentation des besoins en soins (voir rapport du CREDES 2003), ne peuvent que donner un nouvel élan aux IDE

06/06/2007 06:31:35 par RIBAL Evelyne  

Tu parles à juste titre de responsabilités, quand est-il de notre RCP,va elle s'adapter et augmenter au fur et à mesure de nos responsabilités ? Quelqu'un a t'il déjà poser la question à sa RCP si un patient vient à porter plainte sur une prescription infirmière estimant qu'elle n'est pas adaptée...

07/06/2007 08:06:16 par Marie-Françoise GOMEZ  

merci Evelyne , de soulever ce questionnement mais la responsabilité civile professionnelle, couvre les actes relevant de notre champ de compétence. La prescription infirmière étant un droit inscrit dans le CSP(code de santé publique), la RCP ne peut que couvrir.Par contre , une infirmière qui excise un capot nécrotique d' une plaie avec un bistouri et lèse une partie saine , est dans l'illégalité et peut rencontrer des problèmes de couverture juridique en cas de plainte puisque la lame de bistouri est un outil médical et non infirmier.Il est temps que les infirmiers comprennent qu'ils exercent une profession à responsabilité et qu'ils connaissent leur profession en s'appropriant le CSP la régissant : notre rôle propre comprend 42 items et la prescription infirmière ne change en rien cela.Une infirmière qui appliquerait un pansement non adapté sur prescription médicale ,a sa responsabilité autant engagée puisque les plaies font parties de notre rôle propre et que nous ne sommes pas là pour appliquer"bêtement" une prescription sauf que dans ce cas là, le médecin serait également poursuivi alors qu' avec la prescription infirmière seule l'IDE serait responsable.Ce qui dérange parfois les infirmières (je le vois dans les formations que j'anime) , est de prendre conscience de ce rôle propre alors qu'elles sont le plus souvent dans une démarche d'exécutante faussement rassurante , en se croyant couverte par la responsabilité médicale.Il y a d'ailleurs aussi de l'étonnement de la part du corps médical lors de ces formations qui pour certains ,découvrent la profession d'infirmière sous un autre jour que le médico-prescrit et executant. Si ce thème était abordé en atelier lors de la CPC 2008, je pense qu'il aurait un franc succès.

07/06/2007 08:12:09 par Marie-Françoise GOMEZ  

je voulais rajouter que nous parlons ici essentiellement de la prescription infirmière concernatn les dipositifs médicaux type pansements puisque nous sommes sur un site de cicatrisations mais la prescription permet aussi de renouveller le matériel d'incontinence , de perfusion, du patient diabétique....

11/06/2007 13:15:40 par Marie-Françoise GOMEZ  

Rebonjour, au sujet de la prescription infirmière, je me pose la question de sa mise en pratique pour les infirmières salariées(publique et privé). Les médecins vous laissent-ils toute latitude de prescrire sous le numéro de la structure ou du service?Sauf dans les services encore peu nombreux , où il existe des consultations infirmières, je serai intéressée de savoir si les IDE de consultations pansements font les prescriptions ou sont ce le médecins ou internes qui prescrivent? personnellement, je n'ai encore pas eu de prescription hospitalière provenant d'une collègue.

13/06/2007 14:10:11 par Barafort

a ton le droit de prescrire des sets de pansements ????????

13/06/2007 15:16:45 par Marie-Françoise GOMEZ  

Oui, nous avons le droit de prescrire des sets , qu'ils soient à pansements , à perfusions ou autres .En effet, les sets n'ont pas un code barre propre mais sont collés sur les boites, les codes barres de tous les produits LPPR fournis dans le set (le pharmacien passe 2, 3 voire 4 codes barres selon les sets).Au niveau de la sécu , il n'y a aucune différence à rembourser individuellement les pansements ,les compresses, le sparadrap extensible ou le set puisque les autres produits sont fournis gratuitement par le labo commercialisant le set. Au vue de ce forum, je vois qu'il y a un manque évident d'information et que cette prescription infirmière fait couler beaucoup de fausses rumeurs.Dans ma ville , nous organisons une info à ce sujet vendredi en soirée, car les questions et les doutes sont très nombreux parmi les infirmiers.

17/06/2007 19:39:56 par Barafort

quand on lit le décret cela n'est pas vraiment clair de plus j'ai téléphone à la sécu et elle ne m'a donnée aucune réponse .. voila pourquoi je me pose beaucoup de question . merci de vos tuyaux

1 2 3 4 5 6 7 8 9
 
   

Répondre à "La prescription infirmière"

Recopiez le code de l'image ci-dessous :
Captcha  

Scroll to Top