Choisir le matelas, le coussin, le lit pour la prévention des escarres

Base de connaissances

Retour au sommaire de la base de connaissances

L\'implication des soignants dans la connaissance des supports doit être la plus complète possible. Le marché de ces produits évolue rapidement et il faut bien garder à l\'esprit les grands principes de leur utilisation.

Il est clair que les dernières années ont vu évoluer plus les indications sélectives des supports que les supports eux-mêmes. Abandon progressif des matelas gaufriers pour traiter les escarres constituées sévères (stade 4), plus grande utilisation de matelas à compresseurs pour traiter les escarres constituées chez des patients gériatriques, choix raisonnables pour l\'ensemble des situations, en réservant les lits à air et fluidisés aux patients très lourds des milieux de réanimation et aux grands brûlés constituent les grandes lignes de ces indications.

Sur le plan technologique, les développements concernent essentiellement la répartition des masses au sein du support lui-même et la plus grande disponibilité de capteurs de pression intégrés au matelas. De nouveaux matériaux apparaissent, fruit de recherches sur les polymères. Il faut encore en essayer beaucoup.

Les mesures de pression partielle en oxygène, et les mesures de pression d\'interface par des capteurs électroniques commencent à être moins confidentielles. Ces mesures sont utiles pour déterminer les performances des supports , mais ne constituent pas encore, peut-être du fait de la diffusion encore restreinte des appareillages, mais aussi de leur manque de crédibilité, le critère de choix généralisé et exclusif d\'un support pour un patient.

Les soignants sont gavés avec des vérités impalpables assénées sur la base de ces examens. On retiendra surtout les niveaux de performances théoriques respectives de chacun des types de supports. La pression d\'interface par exemple entre le sacrum et le plan du lit est de 140mm si le plan est dur. Elle peut être réduite à 80 mm Hg par un coussin gaufrier du commerce, et à 10 mm Hg ou moins par un lit à air ou un lit fluidisé. On préfèrera encore comme critère de choix d\'un support sa nécessaire adaptation avec le poids du sujet et son degré d\'immobilisation.

Ces critères permettront à une équipe formée de choisir parmi plusieurs types de supports. Le choix du support fait impérativement appel à une collaboration avec les équipes de directions qui gèrent les budgets. Il est certain que ces différences de performances ont leur prix.

Il est préférable de tester tous les supports dans chaque unité de soin avant achat, et de le faire évaluer par les personnels concernés, et d\'en déduire une attitude d\'équipe, positive ou négative. Vouloir uniformiser les matelas et surmatelas dans un hopital est certes rentable en terme de marché, mais c\'est inutile si les services concernés ne les utilisent pas pour des raisons d\'inadaptation au problème spécifique que les patients présentent dans ces unités. Les services de réanimation sont en particulier les zones les plus problématiques. Le choix d\'un support lourd (lit à air ou lit fluidisé) est conditionné par des choix financiers. Faut-il mettre en place un parc interservices de location dans lequel on puise à la demande, ou au contraire équiper chaque unité de supports lourds qui risquent d\'être sous ou mal utilisés ? Certains CHU ont préféré mettre en place un parc interservice, tout en incitant chaque chef de service à s\'équiper, après évaluation des besoins les plus fréquents en matière de support.

Avantages inconvénients de chaque type de support

Coussins et matelas en mousse

Avantages : peu onéreux, facile à transporter, efficace en prévention exclusivement, bien connu des pharmaciens et des revendeurs. il existe plusieurs modèles, dont un matelas à cubes de mousse reliés par un treillis , densité modifiable par retrait de certains plots dans les zones à risque.

Inconvénients : peu efficaces si facteurs de risques importants, peu résistants à l\'usure, facilement déformables , doivent être changés régulièrement.(TIPS)

Coussins et matelas en gel

Avantages : efficaces sur des lits ou des tables opératoires , densité variable, déformables et efficaces en prévention exclusivement

Inconvénients : peu efficaaces si facteurs de risques importants, déformables avec le temps, doivent être survéillés et changés égulièrement. (TIPS)

Coussins, surmatelas et matelas à air

Avantages : efficaces en prévention ou fin de traitement des escarres constituées., le gonflage peut être réglé. Selon la composition du matelas (elastomère, polyuréthane, caoutchouc) les propriétés de répartition des charges seront différentes. Utiliser un matelas à plot (taille des plots variables) gonflables est un bon moyen de prévenir les escarres chez le patient neurologique..
Faciles à transporter

Inconvénients : peuvent être onéreux. Dans ce cas penser à la location ( TIPS possible, encore en cours d\'évaluation)

Coussins, surmatelas et matelas à eau

Avantages : bonne répartition des pressions, peu onéreux, à utiliser en prévention exclusivement.

Inconvénients : lourds, composés de matériaux plastiques plus proches du matelas de plage que d\'un matériel médical (peu pliable , peu conformable), bruyant, sensation de mal de mer possible

Surmatelas et matelas à faible perte d\'air

Avantages : permet d\'adapter la pression qui s\'exerce sur la zone à risque ou sur l\'escarre constituée ( capteur de pression souvent incorporé). Facile à transporter. Idéalement indiqué chez le paraplégique jeune qui veut éviter les escarres. TIPS possible

Inconvénients : onéreux, peut être loué, performances variables selon les fabricants, doivent être testés en location avant achat.

Lits à air

Avantages : permet de diminuer la pression à des niveaux inégalables par d\'autres méthodes. Idéal dans les polypathologies, en prévention extrème ou en traitement d\'escarres rebelles sur des terrains particulièrement fragiles. (Réanimation)

Inconvénients : Plusieurs matériels existent, ils sont en général réservés aux hopitaux, leur prix pouvant aller jusqu\'à 400000F à l\'achat, 1200FF en location / jour. Sensation de flottation très désagréable (à réserver à des patients très calmes, ou aux patients intubés et ventilés). Un apprentissage des propriétés de l\'appareil et de la manipulation des réglages électroniques est nécessaire.

Lits fluidisés

Même catégorie, mêmes avantages, un inconvénient en plus, le poids (1 tonne).

Scroll to Top