Retour sur le Congrès du EWMA

Anne Philippe et Nathalie Fauche

Retour à la liste des initiatives
Quelques mots à propos du EWMA 2017 à Amsterdam

L’ EWMA (European Wound Management Association) s’est tenu cette année à Amsterdam du 3 au 5 mai, 24 (médecin, iDE et chirurgien) français y ont assisté. Les plus grands laboratoires de DM dans la prise en charge de la plaie étaient présents mais aussi de petites sociétés qui viennent faire découvrir leur innovation.
Les objets connectés arrivent en force sur le terrain de la plaie ! qu’il s’agisse d’outils iconographiques tel que des tablettes additionnées de système photographique (inSight ™, Daewoong) permettant la mesure de la plaie, profondeur inclus, le suivi visuel, ceux permettant la détection et la localisation des bactéries dans la plaie (MolecuLight i :X, Smith&Nephew) ou les logiciels de gestion du patient et de sa plaie.
La sur-expression des MMPs et l’infection des plaies sont des facteurs de retard de cicatrisation et un challenge pour le soignant. Nous connaissions déjà l’outil diagnostic pour détecter un niveau anormal de MMPs et faciliter le choix des DM permettant une régulation des MMPs (Woundchek® Protease status). Un test similaire montrant la présence de bactéries en excès ? au sein d’une plaie avec retard de cicatrisation (Woundcheck® Bacterial status) était présenté lors de ce congrès.
De même, de nombreux anti-microbiens et/ou anti-biofilm disponibles sur le marché européen étaient exposés: argent (Askina® Calgitrol®, BBraun), solutions lavantes (Nexodyn®, APR) ou d’irrigation (Prontosan®, BBraun, Granudacyn®, SastoMed) TPN avec instillation, pansement « anti-bactérien » (Sorelex, Contipro).
L’accélération de la cicatrisation est le rêve de tout soignant : certains produits proposent une stimulation des cellules impliquées dans les processus de cicatrisation : stimulation des macrophages (Woulgan® gelBiotec Betaglucans), collagène natif (Cutimed® Epiona, BSN medical), apport d’oxygène dans le lit de la plaie (spray d’hémoglobine (Granulox®, Sastomed) ou encore dispositif délivrant directement de l’oxygène.
Pour permettre la détersion accélérée de la plaie permet : un dispositif utilise des ultrasons pour lyser les dépôts fibrineux, les bactéries et le biofilm (Sonicone®OR, Misonix). Plus classique, l’utilisation d’un jet de sérum physiologique.
Pour les soins de nursing et la prévention de la dermite associée à l’incontinence se développent des lingettes « tout en un » qui permettent à la fois de nettoyer, hydrater et protéger la peau (3M™ cavilon™ Bathing& Cleasing Wipes, Swash Bathing Gloves ou Swash perineum Gloves, Tencel). Des protecteurs cutanés efficaces sont aussi disponibles sous forme de gels, de crèmes (Aldanex®, BiologiQ) , de sprays, de tampons à base de diméthicone (3M™ Cavilon™ Advanced Skin protectant).
Enfin des dispositifs permettant le calcul de l’index de pression systolique aux quatre membres ou à l’orteil pourraient faciliter le dépistage de l’AOMI (Ankle-Brachial Index, Mesi, Toe-Brachial Index , Mesi)
De même, des nouveaux systèmes de compression médicale faciles à poser pour les patients souffrants d’ulcères veineux ont été exposés : la compression à « Velcro » qui permet au patient d’être autonome et de fournir peu d’effort pour la mettre, elle est très ajustable à chaque morphologie et devrait permettre une meilleur compliance.
Ces produits innovants ne sont pas tous sur le marché français, mais il est toujours très intéressant de connaître la pratique soignante des autres pays.
En 2018 le EWMA se déroulera en Pologne à Cracovie du 9 au 11 mai.
Scroll to Top