Réforme de l'assurance maladie

Informations

Retour à la liste des informations

23/07/2004

Contexte : Réforme assurance maladie

Sujet : Plan dispositifs médicaux

Objet : Baisse des remboursement LPPR Titre I



Les entreprises qui concoivent, fabriquent, et distribuent des dispositifs médicaux inscrits au titre I de la LPPR viennent d'être informées des termes du projet de révision de ce titre dans le contexte du "Plan Dispositif médical" inscrit à la réforme de l’assurance maladie.



Si ce plan reste en l’état, les conséquences vont entraîner de manière irrémédiable la fermeture de PME à l’instar d'ASKLE, SYSTAM, PHARMAOUEST (...) oeuvrant dans le domaine des supports d’aide à la prévention des escarres. Ceci entraînera des pertes sèches d'emploi dans ce domaine de l'industrie pour laisser la place à des produits exclusivement ''exotiques'' dont l'efficacité et la durabilité laissent présager des défaillances fréquentes et des risques potentiels pour les personnes vulnérables.



Les décisions en cours ont délaissé les considérations économiques de ces PME puisque la baisse des tarifs de remboursement jusqu’à 60% pour certains produits de santé nécessaires à des personnes malades, âgées et/ou handicapées pour leur efficacité dans le contexte des Soins A Domicile, va impacter fortement sur la qualité de l’environnement des soins préventifs et sur une industrie jusqu’alors pourvoyeuse d’emploi direct et indirect.



Cette situation nous concerne tous, soignants et soignés, d'autant que sont concernés par ailleurs les pansements, les appareils de mesure glycémiques, ... (voir www.ameli.fr)



Par ce message, je tiens à alerter les professionnels de santé et du social des conséquences prévisibles liées à ces premières mesures estivales drastiques.



Une démarche assurée par les industriels et les syndicats respectifs, est en cours auprès des autorités pour induire un changement de cap, des cliniciens se mobilisent aussi pour faire pression sur le gouvernement et démontrer que économie à tout prix ne rime pas avec efficience.



N'hésitez pas à transmettre à vos députés respectifs vos inquiétudes (www.assemblee-nationale.fr)



Très sincèrement à tous,

Philippe Espinasse
Scroll to Top