Conséquences vasculaires de la toxicomanie intraveineuse

Informations

Retour à la liste des informations

08/11/2007

Les injections de drogues par voie intraveineuse ont des conséquences dévastatrices sur le système veineux mais aussi sur la peau, les muscles et les articulations des membres inférieurs car elles majorent le risque d’insuffisance veineuse chronique. En dehors de la toxicité vasculaire même des produits injectés, l’injection sous pression de ces substances dans le réseau veineux superficiel entraîne rapidement des dégâts sur le système de valvules anti-reflux présent au niveau du réseau veineux induisant des phénomènes d’insuffisance veineuse par incontinence. Facteurs de risque supplémentaire d’insuffisance veineuse dans ce cadre, l’immobilité qui suit l’injection de drogue diminue encore la vidange veineuse et augmente la toxicité in situ du produit injecté. L’âge est également un élément qui augmente les conséquences veineuses des injections.

Les autres facteurs de risque sont des addictions associées telles que, bien entendu, le tabagisme et, enfin, la localisation des injection à l’aine, la jambe ou le pied qui favorise la toxicité veineuse des produits injectés.



Les conséquences de ces injections répétées au niveau des membres inférieurs en dehors même de l’insuffisance veineuse induite sont l’existence de troubles trophiques, le plus souvent à type d’abcès mais parfois également d’ulcères. Ceux-ci sont présents, en moyenne au bout de 6 ans d’intoxication, chez plus de la moitié des toxicomanes par injection, et sont bilatéraux chez près de 42 % des patients. Les ulcères sont souvent multiples ou de très grande taille, supérieurs à 485 cm2.

La prise en charge des troubles trophiques observés dans ce cadre ne diffère guère de ce qui est préconisé au cours de l’insuffisance veineuse chronique mais on imagine la difficulté de faire admettre les principes habituels du traitement de l’insuffisance veineuse comme la contention élastique dans ces populations peu compliantes.

Dr Plantin Patrice
B. Pieper et coll. : Injection drug use. An understudied cause of venous disease. Arch Dermatol 2007 ; 143 : 1305-9
Scroll to Top