De l’albuminurie à l’artériopathie oblitérante$des membres inférieurs chez le diabétique

Informations

Retour à la liste des informations

14/11/2007

L’association d’une albuminurie à la maladie cardiovasculaire (MCV) est bien établie. Qu’en est il au cours de l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) ? C’est à cette question que répond l’étude transversale dite MESA (Multi-Ethnic Study of Atherosclerosis). Chez les 6 760 participants, âgés de 45 à 84 ans, la prévalence de l’AOMI (index bras/cheville <0,9) a été estimée à 4 ,8 %. Chez sujets diabétiques, l’existence d’une micro- ou d’une macro-albuminurie était significativement associée à une AOMI, l’odds ratio (OR) correspondant étant en effet de 1,90 (versus absence d’albuminurie). Après ajustement en fonction des facteurs de risque cardiovasculaire, l’OR était alors de 1,65.

Dr Philippe Tellier
Wattanakit K et coll. : Albuminuria and Peripheral Arterial Disease: Results from the Multi-Ethnic Study of Atherosclerosis (MESA) Study. American Heart Association 2007 (Orlando, Floride) : 4-7 novembre 2007.
Scroll to Top