LETTRE D'INFORMATION - MARS

Mars 2016

Retour à la liste des informations

08/03/2016

Bonjour à tous,

Le Président et l'ensemble du Bureau sont naturellement très sensibles et à l'écoute de ce qui se passe, s'écrit et se dit à propos de l'annulation de la CPC 2016, notamment sur le forum de notre site. Nous remercions tous les soutiens qui s’y manifestent également. La SFFPC a été impactée au plus haut point par cet échec lié à une défaillance de son partenaire technique et s'en est officiellement détachée, se réservant le droit de l'assigner en justice.

La SFFPC va rebondir pour poursuivre le travail commencé ensemble il y a 20 ans et qui ne s'est pas concrétisé cette année. Nous ne laisserons personne ignoré, car le bien le plus précieux est notre force collective, qui porte depuis 20 ans plus de satisfaction que de déconvenues. Beaucoup de choses reste à faire et à développer, dans l’intérêt de nos patients, tant en ville qu’à l’hôpital.

Nous nous attelons depuis le mois de janvier à nous restructurer avec les changements qui se sont imposés afin de trouver des solutions pour permettre à tous ceux qui nous font confiance de se retrouver en janvier prochain, et poursuivre ainsi la dynamique amorcée depuis si longtemps par le biais de  la revue professionnelle, de rencontres scientifiques, etc.
 
Le Président et l'ensemble du Bureau SFFPC
 

Point sur les conséquences de la CPC 2016 annulée 

Pour ceux qui ont payé leur inscription se pose aujourd’hui la question d’une possible action en justice afin d’obtenir remboursement. L’organisateur de la CPC 2016 est un prestataire de service responsable de ses défaillances.

La SFFPC est consciente des difficultés à réfléchir et agir isolement. Aussi la SFFPC vous propose de vous aider à vous rassembler en collectant jusqu'au 30 avril 2016 sur une boite mail (reclamationcpc2016@gmail.com) vos noms et coordonnées (carte professionnelle) ainsi que les justificatifs de vos pertes. Une fois ces informations collectées, nous reviendrons vers vous pour faire un état des lieux et échanger sur ce qu’il sera possible de faire. La SFFPC n'a ni la vocation ni les moyens financiers de se substituer au payeur défaillant, mais fera le maximum pour vous accompagner.

  

Une journée de travail pour préparer l'avenir

Le Bureau et le Conseil d'Administration de la SFFPC se réunissent le 11 mars prochain. C'est une excellente occasion de nous renouveler, tant sur le plan éducationnel que sur le plan du Congrès lui-même. Il nous est demandé depuis plusieurs années par de nombreuses instances (Direction Générale de l’Offre de Soins, Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés, etc.) de prévoir une certification SFFPC afin de permettre aux experts concernés de revendiquer cette reconnaissance de Société. Ce point est bien sur passé inaperçu en janvier dernier mais la possibilité d'être reconnu article 51, et donc déléguable par un médecin déléguant pour un(e) IDE est désormais ouverte sur le site sffpc.org pour tout infirmier(e) disposant des conditions requises. 
Nous allons étendre ce dispositif de validation aux autres sujets médicaux et chirurgicaux de notre discipline. Des modules validants escarre, plaie du pied diabétique, ulcère de jambe, plaie traumatique et postopératoire vont être disponibles rapidement sur le site.
L'avenir est également à écrire en intégrant les nouveaux modes de communication et nous proposerons des discussions de cas cliniques en ligne, des participations en téléconférence à des réunions de Concertation Pluridisciplinaire, des discussions multidisciplinaires de plaies complexes. Ce nouvel espace multimédia va être organisé autour des partenaires choisis.

 

Travailler ensemble

De nombreux inscrits ont manifesté leur souhait de voir s'organiser et de participer aux prochains événements de la SFFPC. 

Marie-Françoise Gomez, Infirmière libérale et formatrice, DU Plaie et cicatrisation

« Dans le cadre du réseau Dedicas, j’assure le suivi des sorties de patients diabétiques porteurs de plaies, notamment par une courte formation au sein du cabinet référent du patient. Pour mettre à jour mes connaissances théoriques et pratiques, la CPC m’est indispensable. J’ai assisté à toutes les conférences depuis 2005 et j’ai proposé plusieurs fois des résumés qui ont été retenus. C’est dans ce cadre par exemple que j’ai appris à maitriser l’index de pression systolique.
Il est impossible de travailler seul dans la plaie pour la simple raison que l’on ne prend pas en charge une plaie mais un patient porteur d’une plaie. L’interdisciplinarité est nécessaire car nous sommes complémentaires, notamment entre médecins et infirmières. Pour ces raisons, la CPC est un rendez-vous que l’on attend, pour découvrir en 2 jours de nouvelles techniques et prises en charge qui ont pu émerger sans avoir à parcourir toute la littérature grâce aux experts de la SFFPC reconnus scientifiquement
».

 

Dr Jean-Paul Lembelembe, Chef de service Hôpital de Jour Gériatrique, Consultations Mémoire et Plaies chroniques

« L’annulation de la CPC 2016 a été une grosse déception, je dirais même un choc : je devais être intervenant. Il est indispensable que la SFFPC continue son rôle de comité scientifique pour des prochains congrès. La priorité pour les professionnels de la plaie aujourd’hui est la formation, assez disparate en matière de plaies chroniques. Les conférences annuelles de la SFFPC favorisent les échanges et permettent d’élargir les points de vue aussi bien vers d’autres spécialités qu’à l’international. Le contexte actuel, aussi difficile soit-il, doit être vu comme une opportunité de se renouveler. Il faut élargir les publics de ces conférences. Dermatologues, angiologues, gériatres, phlébologues : la plaie et cicatrisation est une discipline transverse, nous travaillons en réseaux. Ce réseau est également local et s’appuyer sur les pôles régionaux pour faire reconnaître cette discipline est une des forces à approfondir pour la SFFPC de demain ».

 

 

Scroll to Top