Traitement de séquelle de brûlure thermique

Etude du cas de Sylvain, 11 ans, Dr. C. Roques

Dr. C. Roques - CSRE Lamalou Le Haut - Lamalou-Les-Bains (34)

Retourner à la liste des cas cliniques

Brûlures thermiques à l'âge de 2 ans, griffe d'orteils séquellaire
( hyper extension des MP et flexion des IPP et IPD)

16 juin 98 ténolyse des extenseurs d'orteils et derme artificiel sur la face dorsale du pied gauche

admis à J 7 dans l'établissement avec derme artificiel sur la face dorsale du pied et broches des 5 rayons métatarsiens

J 20 ablation du silicone sur le derme artificiel et greffe de peau mince prélevée sur le cuir chevelu (antibiotulle sur le crâne)

J37 ablation des broches, zone de nécrose à la base de la première commissure; surface de la greffe 61 cm2.

J 47 reprise de la marche; surface de la greffe 63 cm2.

J 55 surface de la greffe 54 cm2.

J70 retour et soins au domicile


Stratégie thérapeutique jusqu'à J 20

Anxiolytique avant le pansement : lexomil

Pansement quotidien :

- Tulle gras sur les broches
- Eau stérile sur l'intégra, bétadine en périphérie

Attelle de maintien du pied à 90°, orteils à 0°

Fauteuil roulant , membre inférieur horizontal

Stratégie thérapeutique de J 20 à J37

même prise en charge avec pansement tous les 2 jour

Stratégie thérapeutique après J37

Prémédication: lexomil 30 mn avant soin

Localement :

- sur la nécrose, hydrogel
- sur les zones greffées en fin de cicatrisation, interface.

Travail de la flexion plantaire du pied et des orteils (tendance rétractile de la greffe)

Posture de nuit attelle postérieure maintenant les MP en flexion

Dés cicatrisation appui avec chaussette et gel de nuit

Orthèse de marche bloquant l'extension des orteils lors du passage du pas, car risque de majoration de la tendance rétractile

Discussion

Jusqu'à J20, l'objectif était la surveillance de l'intégra, la prévention de la récidive de la rétraction dorsale par une attelle plantaire, sans appui sur l'intégra.

De J 27 à J 37 allégement des soins.

Après J 37, fin de la cicatrisation, début du traitement de la cicatrice et autonomisation jusqu'à la marche, en limitant la flexion dorsale des métatarso phalangiennes qui risque de faciliter la rétraction.

Résultat

Tendance rétractile de la greffe ; surface 44 cm2 à 4 mois

Fragilité cutanée avec lésions sur des zones d'appui de l'attelle et aspect inflammatoire de la greffe, sans évolution hypertrophique

La marche est poursuivie avec immobilisation de l'avant pied, ainsi que la compression et la kinésithérapie.

Le résultat esthétique et fonctionnel est bon, mais surveillance stricte poursuivie.

Scroll to Top