Escarre sacrée sur cal osseux exubérant

Dr C. Routkovsky-Norval

Docteur C. Routkovsky-Norval - CHU Angers (49)

Retourner à la liste des cas cliniques

Homme de 32 ans

AVP :

  • Grand polytraumatisé
  • Coma aréactif
  • Trachéotomisé
  • Sonde gastrique

Malgré les soins de prévention d'escarres

  • L'hyperalimentation
  • Le support adapté

Apparition d'une nécrose sacrée en regard d'un col exubérant de fracture du sacrum avec disjonction sacro-iliaque, favorisée par une hyperthermie persistante résistante à une polyantibiothérapie

Le 2 mai 1997

La lésion mesure 8 cm x 6 cm x 1,5 cm

  • avec décollement des berges
  • nécrose à 80% atteignant l'aponévrose pré vertébrale
  • ostéite secondaire du cal vicieux

Le traitement local consiste en un débridement des lésions nécrotiques au bistouri au lit en association avec des pansements à base d 'hydrogel (Purilon Coloplast) recouvert d'opsite

Le 22 mai 1997

La lésion est détergée. Il persiste encore quelques zones d'aponévrose non recouvertes, mais avec un décollement des berges de 3 à 5 cm.
L'hydrocolloïde et les pansements humides sont arrêtés et remplacé par un hydrocolloïde (Comfeel 20 x 20)

Le 16 octobre 1997

La superficie de la lésion se réduit, mais les berges s'invaginent surtout à la partie supérieure et il persiste un décollement qui gène la cicatrisation

  • Il est décidé d'utiliser le VAC (laboratoires KCI) afin d'obtenir une cicatrisation plus rapide par accolement.
  • Celui-ci est maintenu 2 semaines, mais doit être arrêté en raison de la survenue d'une septicémie à pyocyanique d'origine sacrée.

  • La lésion parait peu avoir évolué dans un premier temps, mais se réduira secondairement d'un centimètre en diamètre

Le 15 avril 1998

  • L'état général du patient s'améliorant, il est décidé de fermer la lésion par un lambeau en Z, afin d'obtenir la guérison.

Scroll to Top