Cicatrisation par la technique de pression négative

Vacuum Assisted Closure (V.A.C.)

VAC Therapy
Retour aux thématiques de la base de connaissances

Présentation

Définition et mode d'action
Matériel
Indications et précautions d'emploi
Prise en charge de la douleur
Recommandation de la HAS

Situations cliniques en images

Situation clinique 1 : escarre du calcanéum
Situation clinique 2 : escarre sacrée
Situation clinique 3 : plaie aiguë, post-traumatique
Situation clinique 4 : ulcère du pied diabétique
Situation clinique 5 : escarre

Mémoire

 

Intérêt du système VAC dans la diminution de lambeau libre
dans la chirurgie reconstructrice des membres inférieurs
(mémoire du Diplôme Universitaire Plaies et Cicatrisations sur le VAC)

Discussion

    1 2 3 4 5 6 7 8 9
 
   

126 messages

TPN (Thérapie par Pression Négative)

23/10/2007 15:51:03 par Chloe Trial

Les recommandations sont tout simplement celles de l'HAS parrues en novembre 2001 concernant "la prevention et le traitement de l'escarre de l'adulte". Ces recommandations stipulent que le soin quotidien et la refection des pansements d'escarres ne necessitent pas de le recours à des techniques steriles (et pour moi, par extension, la majorité ds plaies chroniques...).

02/11/2007 14:55:27 par Sélimé  

Bonjour. je suis étudiante en 3ème année de baccalauréat en soins infirmiers. Je suis entrain d'élaborer un travail de fin d'études sur la vac thérapie mais je ne trouve pas de littérature, si vous savez m'envoyer de la documentations ou des noms d'ouvrages cela me fera plaisir merci.

04/11/2007 08:25:56 par Dr Trial  

Vous pouvez vous connecter sur le site "stic-tpn.fr" de l'étude nationale en cours, à la rubrique "documentation" vous trouverez toute la documentation necessaire.

05/11/2007 14:04:03 par Sélimé  

merci pour votre réponse

16/02/2008 00:34:14 par Marguerite  

bonjour, infirmières en HAD , nous utilisons de plus en plus la vacthérapie, nous avons des problèmes de position (pst sacré collabé chez une personne obèse grabataire) et d'équilibre des puissances d'aspirations dans le cas de 2 pst connectés au même moteur d'aspiration par une tubulure en Y, un seul des pst est aspiré; d'autres ide rencontrent-elles les mêmes problèmes ? et nos patients surveillent de façon obsessionnelle la continuité du passage de liquide dans les tuyaux, et la régularité du bruit d'aspiration, cette anxiété complique la prise en charge à domicile combien de temps en moyenne le traitt doit-il durer ? faut-il continuer quan il n'y a plus de liquide à aspirer ? avez-vous aussi des odeurs très désagréables pour le patient et son entourage ? existe-t-il des modèles de fiches de suivi ? comme toujours, beaucoup d'écart entre la théorie et la pratique quotidienne ... et l'ide référente de la société fournissant le matériel ne répond pas à ces questions Pour la prise en charge, elle est comprise dans le prix de journée d'Hospitalisation à Domicile

16/02/2008 22:11:36 par Dion  

bonjour,je suis infirmier dans une polyclinique à Abidjan en Cote d'Ivoire,nous rencontrons d'énormes difficulés dans la prise en charge des escarres de décubitus; je voudrais des remèdes

18/02/2008 16:03:44 par Trial  

Concernant le VAC en HAD, je suis étonnée des soucis que vous rencontrez notamment l'équilibre de l'aspiration avec le connecteur en Y. Assurez-vous qu'il n'existe aucun obstacle sur la tubulure (le patient couché dessus par exemple...). Pour ce qui est du pansement collabé, on peut y remédier avec un système de "pont": proteger les berges de la plaie avec un hydrocolloide, mettre la mousse dans tous les décollements de la plaie puis faire un pont de mousse sur cet hydrocolloide pour "délocaliser" le pad aspiratif. Si tous les morceaux de mousse sont bien en contact les uns avec les autres et bien couverts par le film étanche, on peut ainsi brancher l'aspiration à distance de la cavité. Pour la durée de traitement, un part sur une première évaluation à 3 semaines afin de juger de l'interet de cette méthode par rapport à une cicatrisation dirigée mais il nous arrive fréquemment de laisser le VAC bien plus longtemps (tant qu'il est efficace) avec un rythme de 2 pansements/semaine. La quantité des exsudats n'a rien à voir avec la durée du traitement (certaines plaies cicatrisent sous VAC sans jamais couler). Par contre, la présence d'une odeur nauséabonde doit faire suspecter soit une infection, soit la présence d'espaces morts qui ne seraient pas en contact avec la mousse donc non aspirés, donc source de macération. Dans tous les cas, il est absolument impératif de bien explorer la plaie cliniquement voire par IRM et de découper la mousse de façon à l'adapter parfaitement à l'anatomie de la plaie. Enfin, pour l'angoisse des patients, je n'ai pas de solution miracle alors bon courage!!

18/02/2008 16:14:00 par Trial  

Concernant la prise en charge des escarres de décubitus à Abidjan, je ne pense pas que vous ayez accès à des moyens tels que le VAC malheureusement mais je peux vous conseiller d'axer vos efforts sur les supports car le premier élément du traitement est forcément la décharge de la zone atteinte. Matelas à air dans le meilleur des cas mais aussi cures de posture (alterner le décubitus latéral droit et gauche à 30° toutes les deux heures) et accessoires de positionnement par des coussins à microbilles. Il convient aussi de bien gérer l'apport nutritionnel et de faire une détersion locale rigoureuse afin d'éliminer systématiquement nécrose et fibrine. Puis lavage simple au sérum phy (jamais d'antiseptique systématique) et enfin alginate dans la plaie (sans tasser)avec compresses et sparadrap en pansement secondaire. Tous ces conseils sont des généralités mais n'hésitze pas à demander plus de détails sur les autres forums de ce site.

19/02/2008 09:27:49 par MARGUERITE  

merci pour la précision de cette réponse, l'IDE déléguée par le labo reste beaucoup plus dans le vague ! je transmets ces renseignements à mes responsables, et j'espère que nous pourrons améliorer la prise en charge, j'aurai peut-être encore recours à vous

24/02/2008 17:03:02 par Dion  

Merci pour cette reponse,je reste à votre disposition pour tout autre information concernant ce sujet.Et n'hesiter pas de m'envoyer des messages pour donner mon avis sur la pratique des soins infirmiers.

    1 2 3 4 5 6 7 8 9
 
   

Répondre à "TPN (Thérapie par Pression Négative)"

Recopiez le code de l'image ci-dessous :
Captcha  

Scroll to Top